Charlie Parker Jr, né Charles Christopher Parker le 29 août 1920 à Kansas City et mort le 12 mars 1955 à New York, est un saxophoniste alto américain. Parker, aussi surnommé Bird, est considéré comme l'un des créateurs et interprètes exceptionnels du style be-bop. Avec Louis Armstrong et Duke Ellington il est l'un des musiciens les plus importants et influents de l'histoire du jazz.

Dans les années 1940, Charlie Parker avec Dizzy Gillespie et Thelonious Monk ont assis les premiers éléments du jazz moderne en participant activement à l'émergence du be-bop, une forme de jazz caractérisée par des tempos rapides, une grande technicité et une improvisation basée sur la structure harmonique. Les nouvelles approches proposées par Parker sur la mélodie, le rythme et l'harmonie ont considérablement influencé les musiciens contemporains. De nombreux morceaux de Parker sont devenus des standards de jazz comme Ornithology ou Confirmation. À partir du début des années 1950 la santé du saxophoniste décline fortement, principalement en raison de sa dépendance aux drogues et à l'alcool initiée dans sa jeunesse. Il décède en mars 1955 à seulement 34 ans.

Source WIKIPEDIA

Cliquez sur la photo pour accéder à tous les articles en ligne

         

Joe Pass est le nom de scène de Joseph Antony Jacobi Passalaqua, guitariste de jazz américain d'ascendance sicilienne, né le 13 janvier 1929 à New Brunswick dans le New Jersey (États-Unis) et décédé le 23 mai 1994 à Los Angeles, Californie (États-Unis). Il a souvent été surnommé le « Art Tatum de la guitare ». Il est vrai que son jeu de guitare en solo s'apparente à celui du célèbre pianiste.Joe Pass est l'aîné d'une famille de quatre enfants. Son père, Mariano Passalaqua, est sidérurgiste. Il passe sa jeunesse dans le quartier italien de Johnstown (Pennsylvanie). Il reçoit sa première guitare, une Harmony (en), pour son 9e anniversaire, après avoir vu une photo de l'acteur Gene Autry posant en guitariste cow-boy. Il prend ses premières leçons avec des amis de son père. Ce dernier l'encourage vivement quand il voit que Joe passe l'essentiel de son temps libre à travailler l'instrument. Il le pousse à apprendre des morceaux à l'oreille, à jouer des morceaux qui ne soient pas écrits pour la guitare, à faire des gammes et à ne passer « d'espace libre », c'est-à-dire à jouer les entre les notes de la mélodie.

Lire la Suite sur WIKIPEDIA

 

Cliquez sur l'image pour accéder aux articles

         

Wes Montgomery ( John Leslie « Wes » Montgomery -né à Indianapolis le 6 mars 1925 - mort à Indianapolis le 15 juin 1968 )  a 19 ans quand il écoute Solo Flight, de Charlie Christian : il court s'acheter une guitare électrique. Il commence à jouer en imitant son idole. Un an plus tard il rejoue les solos de Charlie Christian dans des clubs locaux... C'est un autodidacte qui n'aura pas le temps d'acquérir une formation musicale. Ses deux frères sont également musiciens : Monk est bassiste, Buddy vibraphoniste. Ils forment un trio, les "Montgomery Brothers" qui se produit dans les clubs d'Indianapolis et enregistre quelques disques. En 1948, Wes est engagé dans l'orchestre de Lionel Hampton : il passera deux ans en tournée avec lui avant de rentrer à Indianapolis rejouer avec ses frères. Marié jeune, il doit nourrir une famille nombreuse de huit personnes. Il travaille le jour comme soudeur dans une usine de composants électroniques : à 15 heures il rentre se reposer, puis il joue dans les bars, puis sur la scène de clubs de jazz presque toute la nuit. Ce rythme l'épuisera et sera sans doute la cause de son décès précoce.

Lire la Suite sur WIKIPEDIA

Cliquez sur l'image pour accéder aux articles

         

Antônio Carlos Brasileiro de Almeida Jobim, né le 25 janvier 1927, à Tijuca, dans la partie nord de Rio de Janeiro et mort le 8 décembre 1994 à New York (États-Unis), est un musicien brésilien, cofondateur du style « bossa nova ». Il a composé un grand nombre de chansons qui restent à la fois comme classiques de la musique populaire brésilienne et standards du jazz.

Il descend de Français, nommés « Jobin », qui avaient émigré au Brésil au XVIIe siècle. Lui-même est un vrai brésilien et un vrai « carioca » (mot désignant les habitants de Rio). Rapidement, sa famille déménagea dans un quartier plus au sud, plus central et plus bourgeois, Ipanema. Très jeune, il apprit à jouer de la guitare et de l'harmonica. Mais à partir de 1941, la musique ne devint plus seulement un loisir pour Jobim, puisqu'il commence alors à prendre des cours de piano avec Hans-Joachim Koellreuter, un Allemand qui s'illustre notamment dans le dodécaphonisme. À la fin de la guerre, il se lance dans des études d'architecture qui seront bien vite abandonnées. Il préfère jouer du piano dans les bars où, des mois durant, il affine et perfectionne son jeu.

Lire la Suite sur WIKIPEDIA

Cliquez sur l'image pour accéder aux articles

         

George Benson est un guitariste, chanteur, et compositeur de jazz né le 22 mars 1943 à Pittsburgh en Pennsylvanie aux États-Unis.

Il enregistre son premier album, The New Boss Guitar, en 1964, à l'âge de 21 ans, accompagné par « Brother » Jack McDuff, un organiste américain et chef d'orchestre soul. Benson commence en 1965 une carrière solo, avec le George Benson Quartet. Son talent est ensuite remarqué par Miles Davis, qui l'emploie sur l'album Miles in the Sky, sorti en 1967. Sa carrière décolle véritablement dans la seconde moitié des années 1970, dans une veine jazz-funk-westcoast, avec les albums Breezin qui remportera 3 Grammy Awards dont celui du disque de l'année pour la chanson This Masquerade, et In Flight (1977), emblématiques du jeu très particulier de Benson à la guitare, qui chante simultanément les notes des solos qu'il improvise, avec un phrasé jazz sur un rythme et des arrangements funk. Le point culminant de sa carrière est l'album Give Me the Night, réalisé par Quincy Jones (1980), et le morceau homonyme, qui a fait de George Benson une figure désormais incontournable des pistes de danse, parfois par échantillonnages interposés (Give Me the Night).

Lire la Suite sur WIKIPEDIA

Cliquez sur l'image pour accéder aux articles

         

Miles Davis commence à jouer de la trompette à l'âge de douze ans. Il fut à la pointe de beaucoup d'évolutions dans le jazz et s'est particulièrement distingué par sa capacité à découvrir et à s'entourer de nouveaux talents. Son jeu se caractérise par une grande sensibilité musicale et par la fragilité qu'il arrive à donner au son. Il marque l'histoire du jazz et de la musique du XXe siècle. Beaucoup de grands noms du jazz des années 1940 à 1980 travaillent avec lui.

Les différentes formations de Miles Davis sont comme des laboratoires au sein desquels se sont révélés les talents de nouvelles générations et les nouveaux horizons de la musique moderne ; notamment Sonny Rollins, Julian « Cannonball » Adderley, Bill Evans et John Coltrane durant les années 1950. De 1960 aux années 1980 ses sidemen se nomment Herbie Hancock, Wayne Shorter, George Coleman, Chick Corea, John McLaughlin, Keith Jarrett, Tony Williams, Joe Zawinul, Dave Liebman et Kenny Garrett ; c'est avec eux qu'il s'oriente vers la « fusion » du rock et du jazz, dont il reste l'un des pionniers. ...


Lire la Suite sur WIKIPEDIA

Cliquez sur l'image pour accéder aux articles

         

Edward Kennedy « Duke » Ellington est un pianiste, compositeur et chef d'orchestre de jazz américain, né le 29 avril 1899 à Washington D.C. et mort le 24 mai 1974 à New York.

Son orchestre était un des plus réputés de l'histoire du jazz avec celui de Count Basie, comprenant des musiciens qui étaient parfois considérés, tout autant que lui, comme des géants de cette musique. Quelques-uns de ces musiciens sont restés dans son orchestre pendant des décennies. Certains d'entre eux étaient déjà dignes d'intérêt par eux-mêmes, mais c'est surtout Ellington qui les transformait. Il avait l'habitude de composer spécifiquement pour certains de ses musiciens en tenant compte de leurs points forts, comme Jeep's Blues pour Johnny Hodges, Concerto for Cootie (« Do Nothing Till You Hear from Me ») pour Cootie Williams et The Mooche pour Joe Nanton. Il a aussi enregistré des morceaux composés par les membres de son orchestre, comme Caravan et Perdido de Juan Tizol (en). Après 1941, il collabora fréquemment avec le compositeur et arrangeur Billy Strayhorn qu'il appelait son « alter ego ». Il a laissé de très nombreux « standards ».


Lire la Suite sur WIKIPEDIA

Cliquez sur l'image pour accéder aux articles

       

Issu d'une famille de musiciens, il débute comme contrebassiste dans l'orchestre d'Alphonso Trent en 1934. Il choisit finalement la guitare amplifiée (inventée, semble-t-il, par Eddie Durham, tromboniste dans l'orchestre de Jimmie Lunceford) et entre dans le sextet de Benny Goodman en 1939.Il est considéré comme l'un des précurseurs de la guitare électrique. Il a été un des premiers à utiliser la « guitare amplifiée » comme instrument solo en jazz et en blues, en particulier la Gibson ES-150. Il a montré la voie à BB King et autres Jimi Hendrix. Certains le placent dans le panthéon du rock 'n' roll comme précurseur de la guitare. Le micro qui équipait sa guitare est du reste connu essentiellement comme le micro Charlie Christian.Hors de son influence sur la guitare, il a également contribué au développement du bebop et du jazz moderne, en faisant des séances avec de futurs piliers du jazz : Thelonious Monk, Dizzy Gillespie, Kenny Clarke, Don Byas...

La tuberculose mettra fin prématurément à une carrière qui s'annonçait très prometteuse.

Source WIKIPEDIA

Cliquez sur la photo pour accéder à tous les articles en ligne